Au maquis de Saffré

 

Nous arrivons sur la commune de Saffré.
Loin de tout lieu civilisé
Notre périple a commencé
Sur les traces du maquis trop oublié

 

Suivant les pas des maquisards
Pleins de sentiments à leur égard
Nous marchons à l’abri des regards
Guidés par le hasard

 

Devant nous se dresse un monument
Pas l’un des plus grands du département
Mais peut-être l’un des plus importants
Qui défie les lois du temps

 

Sous la stèle, un soldat
Victime longtemps inconnue
De l’effroyable corrida
Vous souhaite la bienvenue

 

Nous sommes au Pas du Houx
Où des maquisards ont joué leur va-tout
Là-haut nous interpelle le coucou
« N’oubliez jamais ce rendez-vous ! »

 

A gauche, sous le bois sombre,
Des tombes
Ils sont treize couchés à l’ombre
Témoins de l’hécatombe

 

Un chemin, désormais empierré
Nous conduit vers les Brées
Au milieu des ajoncs, une croix
De quatre martyrs porte la voix

 

Marie-Josée s’est arrêtée
Elle fixe, étonnée,
Des herbes qui s’agitent
«C’est leur cœur qui palpite… »

 

Ferme des Brées
Explosée…
Au pied des ruines, un chêne
Né de la cendre et de la peine

 

En face, la boulangerie
Plus de pain qui chante et rit
Mais l’Histoire retracée
Mémoire des camps et du passé

 

Un hommage aux résistants
Aux femmes des camps
Aux mères, aux enfants,
Qui interpelle les passants

 

Moments de silence
Pour le groupe qui s’avance
Vers le poste des sentinelles
Instants solennels…

 

Sur le chemin du retour
L’esprit travaille
Imagine tour à tour
Paysages d’antan, hommes et batailles

 

Pour nous, pique-nique près de l’étang
Mêlant joies de la nourriture
Et de la Nature
Aux empreintes du temps

 

 -----------------------------------------

« Profs grincheux, pompeux, verbeux
Ou consciencieux et boutefeux,
Jeunes irrévérencieux, songe-creux,
Remisez vos cours poussiéreux !

 

Venez ici chercher la vérité
Apprendre à lutter
A partager
Avant l’éternelle sérénité

 

Et toi élu au grand cœur
De gauche, de droite ou d’ailleurs
Mets fin aux divisions
Tu représentes la Nation !

 

"Frères humains qui après nous vivez"
Ici retrouvez
Non des témoignages du passé
Mais les rudes conditions de la liberté

 

Le sang, les larmes, les douleurs
Peurs et malheurs
Enthousiasmes, joies, fous rires
Apprenez à lire et dire

 

Les valeurs de fraternité
Dans la mort, l’égalité
Qui doivent guider vos vies
Occuper vos esprits

 

Vous trouvez ce texte trop long ?
C’est vrai, notre combat fut court
Et sans discours
En ces années de plomb

 

Mais la leçon
Doit être apprise
Comprise
Mise en application

 

Français, allemands, européens,
Russes et américains,
Chinois, africains,
Avançons main dans la main
                               Vers demain…"

 

Laurent, Pierre-Axel et Thomas