2014: vacances de printemps au jardin

 

2014 : vacances de printemps au jardin

            Avril pleure sa fin
            Au jardin
            Boue et jacasseriesPecheurs
            Parmi le vert fleuri
 
            Vacances intenses
            Il faut gérer l’affluence
            Avec le sourire
           Guider les loisirs…
 
          Ils ont bien de la veine
          Les Youen et Steven
          D’avoir choisi le mercredi :Rocher 2
          Le soleil irradie
          Les hauteurs de Juzet
          Les vallons secrets
          Le Don et ses galets
          « A l’eau, à l’eau ! »
          Oublié le boulot
          Hymne aux ancêtres marins
          Tous au bain !!!
 
             Retour au jardin
             Où nous attend Romain
             Le croqueur de painPerche
             Ecureuil des chênes
             Il se met en scène
             Eparpille sans souci
             Les outils
             Appelle Laurent
             A tous vents…
             Mais il apprend
            Comprend
            Plus calme et organisé
            En peu de jours il a changé.
 
            Voilà Brandon
            Qui bouillonne et tourbillonne
            Brandon ardent
            Vif et confiantBrandon
            Il affronte aventures
            Et mésaventures
           Pain rassis
           Radeaux, cordes et semis
           Parcours de cross, cabanons
           Pêche et gardons
           Flèches, arbalètes…
           Il en a plein la tête !
           Lui aussi apprend
           A devenir patient
           Nouveau mât du jardin
           Il attire les copains
           Arbitre les conflits
           Lance d’impensables défis
          Creuse et rebouche
          Attend la touche
          Abandonne et revient
          Près de Franck ou Corentin
          Sans fin…
 Cabane
             Plus discret et patient, Bastien
             Va et vient
            Taille et bâtit
            En compagnie d’Anthony
            Tend l’arc calmement
            Vise en souriant
            Maître du temps
 
            Dans leur sillon
            Est arrivée Marion
            Perchée sur la corde
            Elle accompagne la horde
            Des garçons
            De la mare aux cabanons
           Où Anthony devient expert
           En concerts verts
 
            Mais quels sont ces cris ?
            Cette voix qui jaillitRyanbolas
            Ordonne et contredit ?
            « Je suis là
            Ecoutez-moi ! »
            Avec Ryan, pas de tra la la
            Tout et n’importe quoi !
            Pas question qu’il hésite
            C’est tout de suite !
            Habile spécialiste de l’à peu près
            Il multiplie les projets
            Se dresse au milieu du terrain
            Plein de force et d’entrain
           Avec Brandon et Romain
           Il trace un chemin
           Des eaux au cœur du jardin
           Ryan se lance sans détours
          …Demain sera un autre jour…
 
                Au milieu de cette ardeur, pas facile de développer le respect des autres, de la nature, des plantes, arbres et animaux, d’éduquer au bon usage du matériel, à son entretien, son rangement…
Tout pour moi, NON ! Tout pour tous et chacun, OUI !
 
          Venu de temps déjà lointains,
          Swan est de retour au jardin
          Avec maman il apprend à nommer
          Avant de planter
          Des fraisiers
          En rêvant juteuses récoltesAlexandre
          Il virevolte…
 
        Tandis que Cécile glane
        Alexandre erre de mare en cabanes
        Et soudain se décide
        A jouer l’herbicide
       Coupe, coupe et tond
       Pour nos animaux gloutons
       Puis affronte FIX et Laurent
       Dans un foot des champs
       En attendant Enguerran…
 Trio
        Du foot au jardin
        Il y en a pour chacun
        Entre légumes et fleurs
        Quelle que soit l’heure
        PAD, FIX, Ryan, Brandon
       S’y adonnent
       Debout, couchés…,
        Activent les pieds,
        Jonglent, tirent avec agilité.
 
          Dans le pré
         Bolas et flèches acérées
         Montent vers le ciel
        Envolées belles !
 
          Près de la mare, le pêcheur
          Et ses admirateurs3pecheurs
          Scrutent les profondeurs
          Mais, du poisson complice,
          Les branches entrent en lice
          Fils emmêlés
          Sourires figés
          Il va falloir acheter
          Ligne et bouchon au supermarché
          Et sur la gaule monter le fil !
          Au secours, mains habiles !
          Laurent ? Arthur ?
          Franck, c’est plus sûr !
 
            Dans le sous-bois qui ensorcelle
            On manie la pelleChantier
            Creuse, bouche, amoncèle…
            Rivière et bosses
            Pour un parcours de cross
            Mais bientôt
            Sécateurs et marteaux
            Gagneront les mains volages
            Abattage, ajustage
            Calfeutrage à l’étage
            Pour une cabane sauvage.
            Rêves de nuitsMjfauche
            Sous la lune qui luit…
 
                Aux nouveaux venus, il faut ajouter les visites des anciens, les services de Jade et Valérie, les constructions arthuriennes, les conseils de Bernard, les attentions de Marie-Josée pour les poules, les plantes et les jardiniers, les prouesses de Kilian et François-Xavier, le labeur de Benjamin qui surveille amoureusement ses cultures, l’indispensable aide de Pierre-Axel…

 

          Pour les fondations
          Du cabanon
          Arthur, Laurent, Pad, Marie-Josée
          S’activent sans compterCabr
          Parpaings et niveau
          Pointes, scie, marteau
          Un p’tit coup d’génie ( ?)
          Et se dresse le rêve d’Annie
         Tricolore, le toit
         Protège les murs de bois,
         Et voici la porte
         Alain, Ryan, complètent la cohorte
         Ne reste que la façade
         Une rigolade !?
 
                Oh oui ! Des vacances fort actives quasiment 7 jours sur 7 ! Marquées aussi par le départ d’Hercule vers les cieux vendéens pour un travail de défricheur qui, espérons-nous, le comblera. Adieu vat, bel étalon blanc de notre chèvrerie aux cornes déployées, effilées, devenues dangereuses pour les enfants… Nouvelles activités aussi dans les poulaillers où cane et gallinacée ont décidé de couver défendant vaillamment le nid aux œufs fécondés… jusqu’au jour où dame cane impatiente et curieuse décide de briser les coquilles…
                Quant au jardinier auteur de ces lignes, aspiré en tous lieux, il n’a guère eu de temps à consacrer au potager…