Forum de l'engagement

     Forum de l’engagement : une heureuse initiative

Edition 2015: Veronique 1

                Selon une habitude désormais instituée, nous avons participé en février au « forum de l’engagement » du collège Le Galinet à Blain. Une heureuse initiative de Mme Barbe qui rassemble une dizaine d’associations engagées dans la défense de causes.

                Retardés par notre activité jardinage du vendredi midi, nous arrivons juste avant l’ouverture aux élèves de l’expo/dialogue. M. le Principal et son adjointe n’hésitent pas à offrir leur aide pour l’organisation de la salle que nous partageons avec l’UNICEF, la disposition des plantes sur les tables. Car, en plus d’une expo photos de nos activités, nous avons prévu deux animations. D’abord, l’identification de plantes de notre jardin avec Véronique. Chacun s’efforce de relier la bonne étiquette à sa plante. On examine, on froisse et sent… et la curiosité est éveillée. La forme inhabituelle de nos choux romanesco et rave attirent particulièrement l’attention. Certains s’intéressent aussi aux recettes…  Et, nouveauté, un atelier « odeurs » avec Annie. Celle-ci a préparé de petits pots garnis d’ail, oignons et plantes aromatiques hachées. Un stand fort animé qui a connu un plein succès.

                L’organisation est parfaite : les élèves de 5ème ont été répartis en petits groupes  selon leurs centres d’intérêt et  ils sont accueillis dans les salles correspondantes. Un questionnaire préparé avec les professeurs permet d’amorcer le dialogue, une présentation en classe est prévue par la suite. Tous les intervenants ont remarqué le sérieux des jeunes, leur implication et une politesse sans faille. Trois vagues sont prévues, une par heure, avec possibilité pour chacun de compléter ses infos dans d’autres salles. Le bouche à oreilles nous vaut le passage de nombreux élèves attirés en particulier par l’atelier « odeurs ». Quant aux trois groupes qui avaient choisi d’approfondir leurs connaissances sur notre association, ils ont vite amorcé des dialogues intéressants, personnels, passionnés parfois.

                Dans la première vague nous avons longuement discuté avec des « chevalleraisiens » qui nous ont présenté « leur » étang et ses envahisseurs. Puis ce fut un trio bouvronnais intarissable : ils auraient volontiers prolongé au-delà de l’heure impartie ! Nous leur avons confié une tâche particulière : nous préparer une visite de la carrière « Ménard » récemment aménagée par la commune, selon les déclarations de M. le Maire, visite qui pourrait être couplée avec un nettoyage de site. Dans le dernier groupe, un « zadiste » un peu timide murmurait sa révolte à l’égard des « écolos ». Habitant Notre Dame des Landes, il passe ses loisirs « sur le tracteur » d’un agriculteur voisin perturbé par les gens de la ZAD qu’il confond avec des « écolos ». Pour lui, « écolo » = ennemi des agriculteurs. Lorsqu’il ose déclarer, comme une provocation, que dans la ferme ils emploient des engrais, nous tentons de le rassurer : la protection de l’environnement, ce n’est pas la destruction de l’agriculture. Au contraire : elle est nécessaire pour aménager l’espace. Simplement, il faut protéger les eaux, les habitats permettant de maintenir une biodiversité et donc une agriculture à long terme, « durable ». Une graine est semée, mais nous avons manqué de temps pour approfondir la question et trouver le « modus vivendi » sûrement proche.

                Merci à tous, élèves, enseignants, direction du collège pour ce moment passionnant. Une vraie découverte de la vie civique, citoyenne.

Forum 2014

                               Comme l’an dernier, Mme Barbe, proviseure adjointe au collège Le Galinet, nous a invités à participer au « Forum du bénévolat et de l’engagement ». Une heureuse initiative à la fois documentaire, éducative, sociale. Les élèves de 5ème viennent par groupe découvrir, discuter, témoigner de leurs connaissances dans des domaines plus ou moins ignorés au collège.
                Auparavant, les professeurs ont présenté le projet aux jeunes et préparé avec eux un questionnaire simple à propos des associations présentes et du bénévolat. Si bien que chacun arrive motivé et l’amorce du dialogue est facilitée par le questionnaire.
                Pour notre part, nous partagions une salle avec Tempo. Sur deux grilles d’exposition nous avions disposé des « pages photos » présentant la diversité de nos activités : randonnées, jardinage, élevages, constructions, nettoyages de sites, loisirs de pleine nature, Land’Art, organisation de « fêtes-rencontres »… La découverte des copains en pleine action a constitué un attrait de premier ordre, créé une ambiance joyeuse.
                Nous avions également aligné sur des tables une quinzaine de plantes du jardin, aromatiques principalement. Une enveloppe de cartons d’identification était remise aux volontaires. L’activité a connu un réel succès et permis des dialogues liés aux différents sens (toucher, odorat, goût, vue) et aux utilisations possibles. Parmi les candidats (jeunes et adultes) nous avons remarqué deux collégiens : de calmes experts dont la curiosité et les compétences nous ont épatés.
                Jade, véronique et Laurent répondaient aux questions, présentaient les bulletins de l’association, la fête de printemps du 22 mars, animaient l’atelier plantes. Lors des rares temps morts, nous avons pu recevoir nos collègues d’autres associations et leur rendre visite. A noter aussi la présence d’enseignants, la venue de M. le Proviseur qui s’est quasiment engagé à découvrir de visu notre « espace nature », et l’activité débordante et souriante de Mme Barbe dans un rôle de coordinatrice, un rôle que je connais bien…
                Parfois, un jeune mis en confiance recherchait un dialogue plus approfondi sur un thème qui lui est cher et pour lequel il trouve sans doute peu d’interlocuteurs parmi les copains : pêche, jardinage bien sûr ; mais aussi importance du cadre de vie, des activités de pleine nature. Evocation de la vie des mots et de la création de textes. De la place des jeunes dans l’association et de leur rôle « surprenant » à égalité avec les adultes. Voire  échanges « techniques » sur les serpents (nous avons trouvé un passionné qui a eu de la peine à quitter les lieux), les amphibiens, les plantes du jardin…
                Un après-midi joyeux, éducatif, riche d’échanges qui, nous l’espérons, laissera des traces dans les jeunes esprits, suscitera des vocations de bénévoles et de protecteurs de la nature.
 

Forum 2013:

                Sur  une idée de Mme Barbe, souriante et dynamique proviseure adjointe au collège Le Galinet, au mois d’avril 2013, 8 associations se sont réparties dans 4 salles de l’établissement pour une présentation aux élèves de 5ème de leurs engagements.veronique.jpg

                En début d’après-midi, nous (Annie, Véronique, Laurent) disposons sur des grilles des photos montrant nos multiples activités. Quelques documents sont à disposition et Annie a prévu des feuilles fraîches de plantes aromatiques pour éveiller la curiosité et faire apprécier la diversité des odeurs.

                Nous partageons la salle avec des membres de Tempo dont nous sollicitons les neurones pendant les temps morts avec nos fiches d’énigmes consacrées aux arbres et aux animaux.

                Un premier groupe d’élèves déferle dans la salle. Munis d’un questionnaire, ils quémandent des réponses rapides plus qu’ils ne s’intéressent à l’expo. Nous les renvoyons à leur sens de l’observation et ils découvrent assez aisément nos objectifs. C’est plutôt rassurant pour nous ! Pressés par la nouveauté et la relative liberté, ils se déplacent de salle en salle et n’ont guère le temps d’approfondir le questionnaire et les particularités de nos engagements.

                A 16h, changement de groupe… et changement d’atmosphère : des jeunes nettement plus posés qui, visiblement, ont déjà entamé une préparation en classe. Davantage de professeurs présents aussi. Des discussions plus riches, plus intéressantes.

                Jade qui est venue nous rejoindre brûle de faire une démonstration de ses talents d’archer (existe-t-il un féminin ?), mais pas question de rendre à Mme Barbe des élèves borgnes ou sanguinolents !

                En conclusion, un après-midi enrichissant pour tous, avec sans doute quelques améliorations à mettre en place pour une souhaitable 2ème édition. Par exemple, l’approche en classe de la partie générale du questionnaire, les élèves abordant avec les bénévoles les spécificités des associations ou des questions plus personnelles. Il semble également nécessaire – même si des jeunes choisissent de mieux connaître une seule association- que chacun puisse faire le tour de toutes les salles. Autrement dit, retenir les côtés les plus positifs des deux types de comportement observés dans l’après-midi.

                Bien sûr, une mise en commun ensuite avec les enseignants permettra de présenter différents visages du bénévolat.

                Merci à Mme Barbe et à la direction du collège pour cette initiative qui rend plus concrète l’éducation citoyenne.