Arbtor

voeux 2016

               « Chemins d’avenir », toutes générations confondues,

vous invite à entrer dans l’année 2016 le sourire aux lèvres,

la nature au cœur…

         Ruisseauv

            Avec Jean-Philippe, capitaine de l’équipe de foot d’Abbaretz qui tire volontairement un pénalty hors du cadre en reconnaissant qu’il n’y avait pas faute.

            Avec Mathieu, joueur du HBCN, qui abandonne le confort de sa situation pour partir sac à dos en Amérique latine. Avec cette misérable famille colombienne qui lui offre son unique bol de riz.

            Avec ces commerçants qui distribuent leurs invendus aux nécessiteux ; ces agriculteurs qui réduisent tous les « -cides », marchent vers une profession plus respectueuse de la nature et de la santé. Avec Frédéric, le paysan heureux qui défend les oiseaux dans le marais breton, ces centaines d’éleveurs et sauniers qui mettent en œuvre des pratiques favorables à la biodiversité (charte Natura 2000 adoptée par 230 éleveurs et 48 sauniers). Avec Pierre Rabhi, le philosophe de la terre qui propose l’amour pour changer le monde ; avec les « convivialistes » qui militent pour une société plus humaine clamant leur slogan : « Là où l’économie prime, la société déprime et la nature aussi ».

            Avec ce coiffeur nantais, ce médecin, ce dentiste… qui descendent dans la rue porter leurs talents aux sans-abris, aux migrants victimes de la faim et des violences. Avec ces ouvriers qui offrent leurs jours de congé à une mère de famille afin qu’elle puisse accompagner et faire soigner son enfant malade. Avec tous ces gestes de solidarité pour offrir de l’espoir à ceux qui souffrent, favoriser la recherche, l’éducation… Avec Fernand et tous les bénévoles des associations qui offrent temps et argent pour un meilleur « vivre ensemble ». Avec tous les porteurs d’énergie citoyenne.

            Avec ces élus qui décident de baisser de 20% leurs indemnités pour se rapprocher de la vraie vie de leurs administrés, refusent le cumul des mandats (et de l’argent), font place aux jeunes, aux catégories sociales sous représentées. Avec ces politiques qui dépassent les clivages partisans, font passer le Bien Commun avant leurs intérêts personnels et leur désir de réélection, nous encourageant à « voir loin et grand », à imaginer un « monde où il fait bon vivre ensemble avec nos différences ».

            Avec ce chasseur qui remet son fusil au râtelier, préférant accompagner son chien dans des balades découverte de la faune. Avec les plantes, les animaux, nos coqs qui s’organisent pour protéger les poules du jardin.

            Avec Julian, Tony, Romain…, les jeunes de « Chemins d’avenir » prêts à rendre service à Eliane, Annie ; avec  les membres de l’association qui partagent les tâches, apportent attention, bonne humeur, luttent pour offrir une place à chacun dans un environnement préservé. Avec ce jeune américain de 15 ans qui parcourt le globe pour défendre l’environnement par le rap.

            Avec « Forest Man », l’indien qui plante des forêts et, plus près de nous, la classe « forêt » du collège St Laurent qui, en collaboration avec la municipalité de Blain et l’ONF, dressent de nouveaux arbres « pour la planète » (bois de Beaumont – Blain). Avec les techniciens de l’ONF qui refusent la dérive vers « l’arbre monnaie », le tout argent et rentabilité.

            Avec les chrétiens et musulmans unis dans une même prière, l’israélien et la palestinienne unis dans l’amour.

            Avec Annie, Véronique, tous ceux qui refusent la violence sanguinaire et vengeresse des paroles de notre « Marseillaise » (bien d’autres versions ont été écrites au fil des siècles – voir, par exemple « la marseillaise – ensemble » sur Internet)

            Avec tous ces « engagés », trop souvent oubliés des médias (cependant les exemples cités proviennent principalement de la presse), avançons vers « demain » (un film à voir) vers la liberté, l’égalité, la fraternité.

            Un joyeux désordre, direz-vous, à l’image de ceux si nombreux et si variés qui proposent des solutions nouvelles, de vrais « chemins d’avenir ».

            Des vœux ambitieux – mais que chacun peut adapter -  pour 2016 !!!